Maintien et sauvegarde d’une tradition

Le but de l’association

L’association a pour but de protéger et entretenir le savoir-faire de la tradition de l’art sacré tibétain, à travers son enseignement et le parrainage du monastère Gonjang, proche de Darjeeling, où une école de tangka a été créée.

Le monastère accueille des enfants souvent en difficulté, ce qui leur permet de recevoir une éducation. Certains d’entre eux deviendront moines tandis que d’autres rejoindront l’école d’art pour devenir des peintres. Enfin, grâce à leur passage au monastère, une partie d’entre eux peut parfaire leur éducation et, ainsi, accéder à une école d’enseignement classique.

L’association a également pour objectif le développement d’un programme de maintenance, de conservation, de restauration du fabuleux patrimoine artistique conservé au sein du monastère.

Sa naissance

En 1997, Pema Norbou rencontre Lama Tsondru Sangpo à son monastère et devient un de ses élèves. Ce dernier lui suggère la création de l’association Solzin pour plusieurs raisons dont la principale est l’organisation d’un atelier de tangka afin de transmettre et diffuser la tradition. C’est dans ce but que l’association voit le jour en 1999 suite à la première exposition organisée à Paris et à la première retraite de peinture.

Lama Tsondru Sangpo et Stéphane Martin